Liberscribes/Poetry-Mother’s Day

Hommage à une mère

À toi très chère mère
Femme au cœur vaste, telle la mer
Donneuse de vie
C’est à toi que s’adresse ma poésie
Tel un mystère
Le monde n’a jamais su t’élucider
Tu fais preuve de finesse
Toi la grande enchanteresse
Ô mère, l’incarnation du mot amour
Tu représentes un bijou
Vêtue de magnificence
Tu es d’une rare intelligence
Ô douceur
En toi gît le bonheur
Sans toi, que serait ce petit enfant
Sans toi, que serait ce père désespéré
Oh, charmante petite maman
Tu es conseillère, mère, éducatrice, femme au foyer
En même temps, tu es fonctionnaire, ménagère, commerçante, et pourtant,
Cela ne t’empêche pas d’être toujours et partout rayonnante
Ta prestance et ton dynamisme suscite admiration
On ne sait jamais quand tu souffres
Si ce n’est quand tu es au bord du gouffre
Comment fais-tu pour surmonter nos caprices, nos bêtises ?
Comment fais-tu pour faire face aux fureurs de papa ?
Quelle perle rare !
Es-tu vraiment réelle ?
Parce qu’en toi, je vois du surnaturel
Tu es incomparable
Tu es incroyable
Chère daronne, ma voix s’unissant à celles de tous les autres enfants et de nos pères
Que tu sois au ciel ou encore sur la terre
T’avoue du fond du cœur, que nous t’aimons
Tu es le socle d’une famille
Tu es la vitrine de la société
Tu es la richesse
Tu es la base de tous développements
Tu es tout ce dont le monde peut rêver
Je veux encore que tu saches que nous t’aimons
Et encore, et encore,
On ne te le fait sûrement pas savoir
Pas assez à mon goût,
Mais, nous t’aimons maman
Nous ne sommes pas digne de t’avoir à nos côtés
Pourtant, tu es là à tout moment
Peu importe la tempête,
Quand nous en avons le plus besoin
Tu es notre source d’inspiration
Tu es la force qui nous guide
Tu es la seule personne à croire en nous
Quand nous avons perdu toute raison de continuer.
Que ferions nous sans toi, mère ?
Jamais, on ne te remerciera assez pour ton altruisme
Sois bénie partout où tu te retrouves actuellement.
Nous t’aimons inconditionnellement.

Edith Oualofeye, Liberscribes

Photo Credit: Pinterest

Lisez aussi:

Ma mère n’est pas de la terre

Nos femmes, nos mères