Johnny Depp vs Amber Heard. It’s a personality issue, not a gender case.

Johnny Depp vs Amber Heard.

C’est l’histoire du Serpent à Eden. Personne n’a pensé que le serpent pourrait avoir été un simple bouc-émissaire. Eve a dit que c’était le serpent qui l’avait induite en erreur alors dieu l’a crue sur parole.

Après tout, c’était Eve, elle ne pouvait pas mentir n’est-ce pas ? Et les victimes de sa machination ? Tout le monde s’en fout tant que le serpent en paye le prix fort.

Cela me fait penser à Johnny Depp face à Amber Heard. Quand les gens de Disney ont lu l’article de Amber ils ont supposé en même temps que Johnny était coupable.

C’est bien ça le monde dans lequel on vit. Tristement. Cette dimension corrompue. A aucun moment ils n’ont pensé que Johnny aurait pu être une victime.

A aucun moment ils n’ont cherché à accorder à Johnny le bénéfice du doute. Non il était déjà reconnu coupable sans procès. Sans avoir eu la chance de se défendre. Sans même avoir raconté sa part de l’histoire.

La franchise avait déjà décidé de lui arracher le rôle de Jack Sparrow alors qu’il n’y a pas de Pirates des Caraïbes sans Jack Sparrow, sans Johnny Depp, lui qui a tout donné pour cette saga démentielle que des millions de gens aiment si tant.

Bref, aujourd’hui il y a pour une première fois dans l’histoire de plus en plus d’individus qui ne sont pas aveuglés par les larmes de Amber, des gens qui voient au delà et qui accordent à Johnny le bénéfice du doute.

Les gens ont fini par comprendre que Amber a toujours joué et est responsable de toute cette machinerie tordue. C’est bien elle la manipulatrice mais voilà, elle pleure. Et quand une femme pleure comme Amber, elle doit être une victime. N’est-ce pas ? Quand on l’écoute, on se dit que cela ne peut pas avoir été autrement.

C’est l’histoire du Serpent à Eden.
Personne ne lui a demandé sa version avant de le condamner. Naturellement il était coupable. Il est le serpent après tout.

Le même scénario aujourd’hui dans tellement de situation. Un cas plus typiques, le diable est responsable de toutes les bêtises de l’humain. Aucune responsabilité. Quand on l’entend crier c’est le diable, on se dit que ça doit être vrai.

Quand une femme vient se plaindre devant le public, le mec est souvent reconnu coupable même sans avoir eu droit à un procès par les défenseurs aveuglés par les sentiments et par ceux qui pensent que la femme assez souffert et que c’est la période de l’histoire où il faut tout lui accorder même si cela doit être au détriment de l’homme.

Men can be the real victims! Stop looking in the wrong direction and check the facts. A woman is not radically a symbol of innocence.

Maybe the serpent was even innocent! But will we ever know? He was banished after his rebellion right? I mean the so-called devil. Yet, he could easily have access to the garden and do the dirty work. So many stories to keep us asleep.

The comparison may not totally fit but the context, the context does. From where I stand. Thank God Johnny’s got a voice now. The Serpent never will. Justice for Johnny Depp.

Paterne Freeman Shadowriter, Liberscribes