Liberscribes/Poetry

L’étoile

Ce soir j’observe le ciel comme d’habitude depuis un moment. Espérant voir ton visage apparaître à l’horizon, j’ai la vague impression de ne voir que de petites lucioles danser au gré du vent.

J’espère encore pouvoir te voler un p’tit sourire mais la triste réalité me rappelle que tu es partie loin devant.

J’ai de la peine pour mon âme qui refuse de comprendre que je n’y peux rien, de la peine pour mon cœur qui rate des battements dès que mes oreilles entendent une voix semblable à la tienne.

Où es tu ? Sûrement dans les bras d’un autre, Entrain de te tromper et te mentir en oubliant que tu étais mienne.

J’ai volé, oui j’ai volé cette étincelle dans tes yeux au moment où tu partais et maintenant, ils ne brillent plus.

Ce qu’il te reste, c’est des souvenirs de nous deux sous ce ciel étoilé et sans nuage à se faire des promesses. Des promesses que nous n’avons pas tenues.

L’anglais aurait dit “sorry”, mais je ne suis pas désolé de ton départ. Je suis désolé parce que tu as emporté avec toi la plus grande partie de moi.
T’es partie sans te retourner, t’as fait semblant d’oublier mais je sais! Je sais que tard dans la nuit
Tu penses à moi et tu te dis ” nous étions tellement bien que c’était trop beau pour être vrai”

Et voilà pourquoi, voilà pourquoi t’es partie comme une étoile,

Et moi ? Moi j’ai juste fini comme une araignée, pendu sur ma propre toile 🕸️



Griffon officiel, Liberscribes

Photo Credit: Pinterest