Ce soir…


Ce soir, je ferme mon ordi et je mets mon phone en mode Avion. Je ferme ma porte et je sors dans la rue. Je salue tout le monde et m’arrête quelques fois pour embrasser des amis de longue date à qui je ne parlais plus que par Messenger. Je me dirige vers le ”Bar des Jeunes”. Là bas, je suis encore enchantée de voir des amis à mes enfants, dont j’avais presque oublié le visage. Je revois même Gallimard, le gérant du bar, que j’ai connu depuis une quinzaine d’années déjà. Je l’ai même cru mort, car je ne l’ai plus jamais vu. A cet instant, je reconnais combien je suis sotte. Je me suis éloignée de mes amis, à cause de mon travail, à cause de mon abus de l’ordi et du phone ; je me suis ainsi retrouvée dans une solitude sans nom . Mais marcher ce soir sous le beau regard de la Lune d’argent, voir des anciens amis qui me témoignent encore de l’amour, me fait un grand bien. Ah Fiston, ne commets jamais la même erreur que moi. Que les nouvelles technologies ne te détournent pas de ta nature d’humain. N’oublie jamais d’avoir du temps pour tes amis. C’est l’une des raisons pour lesquelles tu es né humain. Vois-tu, ce soir, moi je ferme mon ordi et mon smartphone et je sors joyeusement dans la rue. Viens avec moi. On va jouer. On va se rapprocher de nos souvenirs. Oh combien il fait beau ce soir…


Loïce Cloboé, Liberscribes

Photo Credit Pinterest