Il y a longtemps

J’ai vu son sourire
J’ai entendu son rire
Parmi eux tous, c’est lui que j’ai remarqué
J’ai aimé son visage dans la foulée
Il a un magnifique visage d’ange.
Pour lui, mon cœur noir a fait une vidange
Il m’a transmis sa joie de vivre
Il est devenu le héros de mes livres
J’ai aimé sa voix rauque
Ses merveilleux yeux de phoque
J’ai adoré son rire cristallin
Et même ses doigts longs et fins
J’aime son parfum naturel
Et son corps doux comme le miel
Quand le vent souffle
A lui je pense, sans cesse
Et même quand je souffre
Je pense à sa main qui soutient sans reste.
Je l’aime depuis si longtemps
Et je continuerai à l’aimer au delà du temps.
Si vous voyez mon gymnaste
Dites lui qu’il a un fan sur l’astre
Je l’appellerai ma comète
Et il m’appellera ma poète.




Loïce Cloboé, Liberscribes

Photo Credit: Pinterest