Nos femmes, nos mères

Belle comme l’Afrique,
Femme, tu es magnifique,
Le monde te doit la vie,
Et moi, je te dois ma poésie.
Féroce comme une lionne,
Femme, à toi la couronne,
La lune te doit son sourire,
Et moi, je te dois mes soupirs.
Aussi précieuse que l’or,
Femme, tu es un beau trésor,
Le soleil te doit ses rayons,
Et moi, je te dois mes passions.
Très loyale comme dame la terre,
Femme, à toi tout l’univers,
La mer te doit ses vagues,
Et moi, je te dois une bague.
Plus importante que l’eau,
Femme, ta voix sait faire écho,
L’horizon te doit sa beauté,
Et moi, je te dois mes pensées.
Parfaite tel le jardin d’Eden,
Femme, tu es une belle reine,
Le roi te doit sa réputation,
Et moi, je te dois mes chansons.
Autant douée qu’une déesse,
Femme, tu es une princesse,
Le vent te doit sa petite magie,
Et moi, je te dois toute ma vie.
Plus parfaite que toutes les fées,
Femme, tu es synonyme de bonté,
Le phénix te doit sa romance,
Et moi, je te dois mon enfance.
Plus attirante qu’une licorne,
Femme, tu partages nos peines,
Le ciel te doit tous ses nuages,
Et moi, je te dois ces hommages.

Paterne Houédoté, Liberscribes

Photo Credit Pinterest