Si j’étais Dieu,
Je serais sûrement fatigué de voir
Ce que j’ai pris plusieurs jours
Pour construire sans l’aide de quelqu’un
Se détruire sous mes yeux.

Si j’étais Dieu,
Je supprimerais le sexe
Car il est devenu sur terre un instrument de plaisir
Et les humains s’en servent comme un jeu alors,
L’homme ne pénétrera plus le corps de la femme.

Si j’étais Dieu,
Je vous parlerais de Lucifer.
Je vous je dirais qu’il n’est pas ce que vous pensez de lui,
Et que ce petit jeu entre vous et lui,
A assez duré sur terre.

Si j’étais Dieu,
Je referais tout à nouveau.
Je me mettrais à tout chambouler et
Je recommencerais depuis la création
Des univers et des planètes qu’ils habitent.

Si j’étais Dieu,
D’abord pour commencer,
Je ferais chanter les fleurs et les arbres.
Je ferais fleurir les oiseaux et
Je leur donnerais plus de vie.
Je redéfinirais la perception de l’humain.

Si j’étais Dieu,
Je m’attaquerais ensuite aux planètes,
Redéfinir la matière en leurs seins
Car la terre est trop sèche.
Vénus est trop chaude pour que l’on y habite
Sans parler de Jupiter qui est trop froid.

Si j’étais Dieu,
Je finirais enfin par l’humain typique,
Je m’assurerais qu’il ait un cerveau,
Qu’il s’en serve et qu’il l’utilise
Pour faire quelque chose d’utile
De ce souffle que j’ai mis en lui.

Heureusement ou Malheureusement,
Je ne suis pas Dieu et pour être honnête
Ça me chagrine un peu au fond.
Car voyez-vous, il faut redéfinir
Le principe de la vie.

Innocentia Houessou, Liberscribes

Photo Credit: Pinterest