L’ancêtre le dévisagea, lui sourit et s’assit au bord du fleuve. Il ne lui adressa pas la moindre parole. Le jeune homme reprit son observation sans paraître dérangé par la présence du vieil homme. Ce dernier lui sourit à nouveau et lui fit signe d’approcher.

Le jeune homme fit mine de ne pas comprendre et se demanda pourquoi le vieil homme s’intéresserait-il à lui. Ce dernier parut deviner les pensées de la jeune âme qui observait nager l’objet de ses désirs.

-Il était temps qu’on discute, aller, approche.

Cette fois-ci le jeune homme intrigué s’approcha du vieil homme qui n’avait rien perdu de son sourire. Il lui donnait l’impression de lire en lui. Il lui fit signe de s’asseoir à ses côtés sur la plage. Ce que fit le jeune homme sans poser de question.

L’ancêtre semblait savoir plus qu’il n’en fallait et le jeune homme moins qu’il en avait besoin.

-Regarde, lui dit l’ancêtre
-Mais quoi donc?
-Les choses dont tu ne peux lui parler même si tu le voulais.
-Mais qui êtes-vous, et comment pouvez-vous savoir?
– Je sais que seule la Mission compte à tes yeux. Il y a des moments où tu manques de force et tu te demandes si la vie ne serait pas plus facile si tu lui avouais tout. Combien de fois a-t-elle déjà essayé de de savoir d’où tu viens? Je parie que cette question te ramène à l’éternel recommencement.
-Oui mais comment…
-Puis-je savoir tout ça ?
Le jeune se mit à dévisager l’ancêtre comme s’il cherchait une réponse. L’ancêtre arrivait à lire dans son esprit. Mais il ne savait rien de ce dernier, de qui il était, d’où il venait et pourquoi il s’adressait à lui. Il pensait être seul en compagnie de l’amante. Il n’avait même pas vu l’ancêtre venir.
-Je sais que tu te poses mille et une questions. Et oui, je peux lire dans tes pensées. Nous sommes liés, dès le début. Nous partageons la même conscience puisque nous venons du même monde. Tu veux des réponses. C’est normal. Mais présentement tu dois te concentrer sur la mission. Rien d’autre ne compte. Quand viendra le moment comme il est déjà écrit, tu auras toutes les réponses dont tu auras besoin pour la suite. Mais garde à l’esprit qu’elles sont là, enfouies au fond de toi. Souviens-toi, le Processus de l’amnésie a son sens et il te faut traverser la rivière pour ensuite savoir comment danser au coeur de l’orage sans faire des vagues. Quand tu auras appris à canaliser tout cela, c’est alors que les réponses se révéleront. Tu comprendras ainsi qu’elles ont toujours été là comme tu l’as toujours suspecté. Je te reviendrai sous plusieurs formes, c’est à toi de lire entre les lignes, jeune disciple. Surtout ne l’oublie pas, tu dois faire abstraction du bruit extérieur. Le voyage sera de plus en plus périlleux et solitaire.

Il se retourna pour voir l’amante qui s’approchait de la plage. La belle avait fini de nager. Elle était d’une beauté qui faisait douter de son humanité. Et pourtant elle l’était. Humaine. Et c’est bien pour cela qu’il l’avait choisie.
– Tu semblais t’adresser à quelqu’un on dirait, Fit-elle en s’approchant.
-Je te présente, Il venait de se retourner pour réaliser sur l’ancêtre n’était plus là.
-Tu me présentes qui?
-Laisse-tomber, tu ne me croiras jamais.
-Vas-y, essaye.
-Non, ne t’inquiète pas. Tout va bien. J’étais perdu dans mes pensées.

Elle savait qu’il n’était pas seul. Elle avait remarqué qu’il s’adressait à quelqu’un. Elle devenait de plus en plus habituée à ce mode de vie. Elle ne savait rien de qui il était au fond. Mais elle s’était résolue à rester à ses côtés aussi longtemps qu’il en aurait besoin.

Il lui sourit, la prit dans ses bras et la couvrit. Il savait qu’elle faisait beaucoup d’effort pour vivre au coeur de son monde. Un monde dont il ne pouvait lui parler. Un monde dont elle ne savait presque rien si ce n’est qu’il était différent de celui dans lequel ils se trouvaient. Elle qui était attirée par le danger et l’amour de l’aventure.

-Aller viens, Il faut qu’on aille se mettre à l’abri. L’orage approche.

Paterne Freeman Shadowriter, Entre Deux Vies

Photo Credit: Pinterest