Une amie m’a demandé l’autre jour: Dis mon grand, si tu devais me proposer une filière pour mes cours à l’université, qu’est-ce que ça serait ?
Pour être honnête, j’ai eu le cœur serré une fois de plus car cela représentait la dernière goutte qui débordait le vase. Plus tôt cette même semaine, plusieurs autres individus m’avaient posé le même problème. Ils venaient tous d’avoir le BAC. Ils se préparaient donc à errer sans but précis, sans réelle passion, sans la moindre idée de ce qu’ils allaient vraiment étudier à l’université si quelqu’un finissait par leur faire un choix, et pourquoi ils devaient vraiment le faire.
C’est ainsi que j’ai décidé d’écrire ce blog post pour aider à ma façon tous ces jeunes gens qui viennent d’obtenir leur baccalauréat.
Ce que la plupart des séances d’orientation ne vous disent pas est ce qui va vous envoyer vers les portes du bonheur, de votre bonheur. On vous présente les choix relatifs à la série du Bac que vous venez d’obtenir après on vous laisse dans le doute sans pour autant vous guider en vrai. Le comble c’est que la plupart des parents se moquent de ce que vous voulez vraiment si avec un peu de chance vous savez ce que vous voulez. Parce que tout commence par là.
Dans cet entrefilet, je vous parlerai de trois choses, pas plus, juste trois choses.
C’est peut-être hétéroclite comme philosophie mais la passion, le but et le rêve sont la clé. Souvenez-vous des propos de Mark Twain quand il disait : ‘’Les deux jours les plus importants dans la vie d’un homme sont le jour de sa naissance et le jour où il réalise pourquoi.’’ A ça, j’ajoute, le jour où il commence à se battre pour accomplir pourquoi il est né.
Je vous explique.
Point N° 1 La Passion.
Quand vous faites un travail qui vous passionne vraiment, vous n’avez pas l’impression de travailler, vous ne sentez pas souvent le poids de la fatigue. Vous ne vous plaignez surtout pas et cela contribue énormément à votre bonheur. Souvenez-vous des propos de Steve Jobs: ‘’Your work is gonna fill a large part of your life and the only way to be truly satisfied is to do what you believe is great work and the only way to do great work is to love what you do……’’ –Vous devez aimer le travail que vous faites pour ne pas vous sentir piégés dans le rat race. Vous ne le savez peut-être pas mais plus de 80% des travailleurs du monde n’aiment pas leur travail. Ils le font uniquement pour se faire de l’argent et ils passent la majeure partie de leur vie à s’en plaindre au fond.
Au fond de vous, vous devez découvrir ce qui vous passionne, c’est en fonction de ça que vous faites votre choix au niveau universitaire. Normalement, on devait vous y encourager depuis le bahut. Mais voilà, une société infirme. Vous comprenez…- Imaginez-vous dans l’avenir, qu’est-ce qui vous passionne vraiment ? Quel travail avez-vous envie de faire encore et encore sans jamais vous ennuyer ?
Point N° 2 Le But
Un jour quelqu’un a dit : le but de la vie n’est pas d’être immortel mais de créer quelque chose qui nous survivra.
Il ne sert pas à grande chose de gambader, glander sur terre pendant des années sans but précis. Trouver son but donne un sens à votre vie. C’est un sentiment qui vous réveille mieux que n’importe quelle horloge. Votre but peut être de servir les autres ou d’apporter de la valeur positive à leur vie. Quoi qu’il en soit, il est important de trouver son but. Cela contribue à l’accomplissement de votre bonheur. Et la plupart de vos choix convergent dans ce sens. Le mot bonheur revient parce que sans cet état d’être, rien ne marche en vrai et au fond, vous le sentez même quand vous décidez de faire semblant pour plaire.
Ecoutez la voix intérieure au fond de vous. Comme Paulo Coelho l’a dit, à un moment de notre vie, quand on est jeune, on sait tous ce qu’on a envie de devenir. Il y a cette voix intérieure qui nous guide et cherche à nous faire comprendre ce qui est notre passion, notre but et notre rêve. On a juste besoin de prêter une oreille attentive à cette voix. Plusieurs personnes échouent face à cette entreprise. C’est bien l’une des tragédies de notre monde.
Quel est votre rêve ? Je ne vous demande pas ce que votre subconscient imprime dans votre esprit pendant le sommeil. Qu’espérez-vous de la vie ? Êtes-vous de ceux qui trainent de très grands rêves ? Ou vous n’en avez pas vraiment. La réponse de votre choix réside là. Croyez-moi. Et s’il est question de moyen, vous trouverez un chemin si vous tenez à votre rêve. Je sais de quoi je parle.
Si vous n’avez pas encore trouvé votre passion et votre but, continuez à chercher, n’abandonnez surtout pas. Ne laissez aucun frère ou aucun parent vous dicter ce que vous devez faire ou étudier. Vous risquez de le regretter. Je crois que vous avez encore la chance de vous en sortir. De faire mieux que vos parents et de trouver le bonheur absolu avec la paix intérieure qui suit. Cherchez, oui, cherchez à découvrir votre passion et choisissez en fonction de ça. L’univers vous y aidera si c’est vraiment ce que vous voulez.
J’espère que ces mots vous aideront à trouver votre chemin. Moi, j’apprends toujours. C’est bien ce qui fait de moi l’apprenti de l’univers. Je poursuis toujours mes rêves, et j’embrasse ma passion. Le but est de servir et d’impacter. Vivre une vie dont je me souviendrai avec sourire. Laisser des traces qui survivront à l’histoire. Changer le monde. Y apporter une touche personnelle qui porte l’empreinte de mon ombre.

Paterne Freeman Shadowriter, The Apprentice.