Et si je te disais que je t’aime ?
Qui sait, ce que tu penseras.
L’amour cause une peine extrême.
C’est un mal sans pitié et tu le sais bien.

Si je te disais que chaque jour,
Je ne cesse de penser à toi.
Que pendant la nuit, je veille et je pleure
Pour que tu puisses m’aimer un jour.

Si je te disais que dans mon âme,
Je garde jusqu’au moindre mot,
Tes propos et ces souvenirs
Tes rires et tes pleurs.

Si je te disais qu’avec toi,
Je rêve d’une vie à deux
Que chaque jour qui se lève,
Je ne vis que grâce
A l’amour que je te porte.

Si je te disais qu’à mes yeux
Tu es le symbole parfait
De ma définition de l’amour,
Me croirais-tu sans détour ?

Innocentia Houessou, Liberscribes

Photo Credit Pinterest