Il est sans doute un secret de polichinelle que de nos jours les gens s’intéressent beaucoup plus au monde de l’énergie et de la spiritualité.
Tout est énergie et chaque être vivant représente une masse énergétique appartenant à un ensemble. L’être humain est défini en tant que l’esprit, le corps et l’âme. Mais plusieurs personnes se posent continuellement des questions quant à l’existence de l‘âme et de ce qui pourrait être son poids. Aujourd’hui, sur le plan énergétique tout ce qui respire a une âme indépendamment de la forme de ce dernier. Quant à ce qui concerne son poids, plusieurs théories ont été élaborées.
Si Duncan Mac Dougall a raison selon son hypothèse de 1906-1907 (Etudes publiées en 1907 dans le New York Times) en ce qui concerne le poids de l’âme alors il y a vraiment une interrogation qui me taraude l’esprit.
Pourquoi tout cet excédent de poids pour ETRE ?
Nous savons tous que tout est énergie, du moins pour ceux qui s’y intéressent et qu’une âme humaine est faite exclusivement d’énergie, en l’occurrence une masse énergétique qui serait vingt-et-un grammes selon le docteur Duncan Mac Dougall et certains autres scientifiques.
Quand j’analyse le phénomène de la respiration, j’en viens à la conclusion qu’aucune pesée d’un être vivant surtout les hommes et les animaux n’est exhaustive avant la mort. La question reste bien sûr hypothétique quand on sait que durant le processus de chaque pesée le poids oscille compte tenu de l’oxygène inspiré et du dioxyde de carbone expiré.
Et si les 21 grammes qu’on perdrait à la fin d’un cycle de vie n’étaient en réalité que le poids de la dernière bouffée expirée ?

By Paterne Freeman Shadowriter

Photo Credit: Pinterest