Day 10
#Réflexion sur l’éducation

Il est maintenant temps d’aborder ceux qui traînent un bâtonnet en pensant que cela fait d’eux des hommes. Vous faites honte à la gente masculine. On n’a pas à porter des gants. Vous qui avez la responsabilité d’être des modèles pour les enfants que vous allez engendrer, vous ne savez même pas grandir alors qu’à grands pas vous vieillissez.
Vous avez la possibilité de faire de vos vies des sources d’inspiration avec des buts bien précis. Au lieu de ça, le mouvement actuel vous donne un goût accéléré à la facilité que vous embrassez comme si depuis toujours vous l’attendiez. On va à l’école pour frimer et non pour acquérir des connaissances.

On se prend la tête, on tient tête aux enseignants en pensant que c’est pour le buzz et que ça fait de soi quelque chose. Vous avez bien raison, ça fait de vous quelque chose, des « expendables » (comme l’anglais le dit) dans le sens le plus vulgaire du thème.

Vous marchandez vos vies pour des bouts de pain qui ne durent pas et vous vous croyez branchés, à quelle source d’énergie dites-moi?
Pour la plupart vous étudiez pour avoir des diplômes et espérez avoir un boulot mais à quelle fin? Il y en a même qui se prétendent intellectuel parce qu’ils ont un diplôme universitaire. La bêtise a reussi à atteindre ce niveau là. Cest hallucinant !

Le cycle de la vieille école (Maternelle-Primaire-Secondaire-Université) est le seul culte auquel vous vous vouez à vie sans jamais penser autrement, au-delà de la ligne.
Aujourd’hui quand un jeune finit par décrocher le BAC (Be A Clown in a way) la prochaine étape c’est l’université. Mais sur quelle base, ma foi?

Pour la plupart vous allez à l’université pour frimer et gagner le ticket pour le chômage. Vous allez à l’université pour prouver au quartier que vous êtes les nouveaux étudiants et les nouvelles recrues à la cité des chômeurs.

Is that the real goal of education? Mais est-ce entièrement votre faute, toute cette bêtise?

Vous avez bien des géniteurs pour la plupart et pour quelques chanceux, des parents qui sont censés vous guider n’est ce pas? Mais où sont-ils dans tout Ça? Comprennent-ils vraiment ce que cela implique, prendre la responsabilité de faire un enfant ?

Les géniteurs sont monnaies courantes dans la nouvelle société des hommes. Ce sont eux qui savent bander et écarter les jambes sans savoir ce que cela implique si un rejeton, il en sort.

Voilà bien pourquoi la plupart des jeunes sont livrés à eux-mêmes. Ils ne sont en réalité que les simples conséquences de parties de jambes en l’air non protégées sans but précis, aucune responsabilité.

C’est d’une tristesse à me donner envie de rester célibataire parce que franchement nous en avons assez sur Terra en matière de démographie. Bientôt huit milliards, vous en rendez vous compte?

Et comme si ça ne suffisait pas, certains défenseurs de la pro-création continuent avec ardeur et irresponsabilité à pondre plus qu’il n’en faut dans un monde qui a plus besoin de savoir faire, de compétences pratiques, de changement, de réveil que d’agrandir le nombre d’individus.

Si vous ne pouvez pas être des parents, arrêtez d’être des géniteurs. Le monde n’a plus besoin de vous. Mettez des préservatifs ou optez pour la vasectomie ou l’ablation de l’ovaire au pire des cas. Ceci nest en rien une insulte mais vous caresser dans le sens du poil n’a rien apporté à l’humanité jusque là. Nest-il pas temps d’appeler le chat par son nom ?

Il est un secret de la comédie que le sexe est un besoin biologique et nul n’a dit que vous devez laisser comme héritage un enfant. S’il vous plait, la bible, belle oeuvre littéraire demandait aux gens de se multiplier à la création biblique parce qu’il n’y avait pas encore assez d’humains sur Terra. Mais désormais nous en avons assez. Presque huit Milliards, Ça résonne dans vos têtes là?…


In “Le Génocide Intellectuel Orchestré par le Système” Essai sur L’éducation By Paterne Freeman Shadowriter and Clintin Anagonou


A suivre….
J’espère que chacun après lecture voudra bien partager pour l’impact…
Merci…

Photo Credit: Pinterest