Day 2
#Réflexion sur l’éducation

Prenez les bureaucrates, il faut avouer que la plupart de ces gens ne savent pas ce dont le système éducatif a vraiment besoin. En fait, ils ne savent pas grand-chose ni de ce dont ils peuvent être capables ni de ce pourquoi on les paye. Triste, pas vrai? Certains auront la crânerie de dire que je ne sais pas de quoi je parle. Peut-être bien. Mais ce dont je parle est empirique. Il suffit juste davoir une certaine ouverture desprit et une vision plus grande que la normale pour sen apercevoir.
Mais comme Sherlock Holmes a su le dire, les points de vue sont bien comme l’anus, nous en avons tous un, n’est-ce pas, Terrien ou alien et ce n’est pas censé être la même chose alors ils peuvent dire ce qu’ils veulent pour se couvrir.

N’est-ce pas là leur marque de fabrique, se couvrir pour éviter de prendre leurs putains de responsabilités comme des personnes mâtures? Pas vieilles, mais mâtures. Je précise parce que la confusion est l’une des monnaies courantes de cette generation, tout comme la bêtise, la chose la mieux partagée sous certains cieux.

On est dans une délimitation géographique où l’éducation n’est pas vraiment une priorité. On en parle comme si c’était une priorité mais la réalité vous donne envie de gerber. C’est fou quand tu vois des costards-cravates faire le malin pendant une bonne heure sur le plateau d’une chaîne radio ou télé pour ne rien dire de concret quand il s’agit de l’éducation et de comment former des esprits prêts et aguerris qui auront le potentiel requis afin de prendre la relève d’un pays.

Cela peut bien se comprendre dun point de vue assez objectif. En fait ils n’en ont rien à foutre de ces générations. Ils veulent juste les endormir, les affamer et préparer leurs enfants qui étudient sous d’autres cieux pour que le moment venu ces fils prodigues viennent diriger les zombis endormis qu’ils auront créés. C’est bien Ça leur Politique criminelle et presque tout le monde semble n’en avoir rien à secouer. On veut juste le pain journalier. Le pauvre d’esprit se contente bien de Ça n’est-ce pas?

Nous avons un système éducatif des plus obsolètes dirigé pour la plupart par des coincés qui manquent cruellement d’ouverture d’esprit et de vision. Des gens qui insultent l’intelligence de tout un peuple et s’attendent à ce que ce dernier n’y voit que du feu. Normal, puisque la majeure partie de ce peuple applaudit les bêtises. “Il a bien parlé” Non mais qu’est ce qu’il a dit de concret? On s’en fout. Il est éloquent et sait utiliser les mots à son avantage, c’est notre cadre.

Mort de rire je suis comme dans le jagon de la rue! Je rigole à m’en taper les fesses. Oh dieu je crois que les miennes sont trop petites!
Vous avez probablement l’impression que je m’en moque mais ça va bien plus loin que ça en réalité. Ça me répugne et me révolte alors je ris pour ne pas développer des envies que certains pourraient traiter de machiavéliques.

Ces bureaucrates prennent souvent des décisions qui naident en rien léducation et tout ça au vilain nom de la politique. Certains diront que je n’y comprends pas grand-chose et que le monde est ainsi fait surtout dans les pays en voie de développment comme on samuse à les appeler parce quils doivent suivre les instructions de ceux qui les dirigent dans l’ombre. Autant repartir à la plantation pour quon comprenne mieux que nous navons toujours pas le droit de décider de ce qui est bien pour nous en termes d’éducation, de vision et dobjectif.
Certains de ces politiques embrassent l’excuse selon laquelle ils nont pas le choix. La politique corromp bien les bonnes murs et rend esclaves ceux qui nont pas vraiment de principes de vie….

In “Le Génocide Intellectuel Orchestré par le Système” Essai sur L’éducation By Paterne Freeman Shadowriter and Clintin Anagonou
A suivre….
J’espère que chacun après lecture voudra bien partager pour l’impact…
Merci…