GCM avait raison.
Je crois que les histoires d’amour sont comme les voyages en train.
Moi à la deuxième station j’étais déjà à #destination. Et pourtant je croyais avoir pris le bon wagon. Celui pour lequel le terminus n’existait presque pas. On m’a dit que le mien ne pouvait pas aller plus loin.
A vous autres voyageurs, je souhaite un long voyage plein de surprises. Allez-y continuez, au terminus je vous raconterai.
On dit que ce train finit toujours par s’arrêter et pourtant ce n’est pas ce que disait la publicité. On m’a dit que les histoires d’amour sont comme les voyages en train. J’étais pourtant sûr d’avoir pris le wagon #Aller_Sans_Terminus. Tout allait bien alors qu’assis près de la fenêtre j’étais. Perdu dans mes nuages. Le vent doux fouettait mon visage d’aventurier innocent. Je croyais que le voyage durerait pour toujours. J’étais loin de me douter que mon wagon lâcherait en pleine #aventure. Encore une fois de plus.
Allez-y, continuez votre voyage le plus loin possible. Au terminus je vous raconterai.
Les histoires d’amour c’est comme les voyages en train. Ce qui me désole c’est que je n’entendrai désormais plus les cliquetis du train. Ces petits bruits avaient le dont de me calmer. Je pensais que Ça durerait encore une vie…
Mais il faut l’avouer, même si l’arrêt a été brusque, le voyage en valait le coup et le train était si gracieux. J’avais pris le 18-22-0205
On m’a dit que les histoires d’amour sont comme les voyages en train. Maintenant c’est moi qui vous le dis.

Je descends. Aller, Bon #voyage et profitez. Vous pourriez descendre à n’importe quelle station.

Terminus

Paterne Freeman Shadowriter

Photo Credit: Pinterest