Un jour tu me diras,
Que je suis celui dont l’envie te titille
Qu’avec moi seul t’aimes aller aux extrêmes.
Que de vrai je suis gentil
Que t’aimes entendre ma voix
Même aux moments où je braille 
Que je te noie de joie
Que je ne suis point une racaille
Un jour tu me diras,
Que t’aimerais que durent ces doux matins
Ces moments coloriés de câlins
Que tu ne pourras plus vivre loin de moi
Que je fais vibrer ton âme
Que j’ai allumé ta flamme
Je sais que tu me le diras
Que je suis ton ambroisie
Ton tout, celui que t’as choisi
Que tu m’aimes même si on nous rira
Tu me diras que je suis ton univers
Qu’à tout toi tu me donnes le feu vert
Tu me diras un jour
Qu’ensemble on finira nos jours 
Un jour tu me diras tout ceci
Un jour tu me diras tout cela
Tu me diras que c’était l’hypocrisie 
Qui tourmentait ta vie
Et que maintenant tu t’en es sortie 
Un jour tu me diras que je disais vrai
Et que c’est toi qui te trompais
Un jour tu me le diras
Oui tu me le diras
Et quand il viendra
Ce jour, fatidique,
Je te fixerai avec sourire
L’un des plus fou
Parce que j’aurais été
Patient sur toute la ligne.
Rassure-toi, tu me le diras.

Michel Abimato, Liberscribes.
Photo Credit: DaHomie