Toi qui me l’as appris,
Tu ne t’en rappelles sûrement plus.
Toi qui m’as si bien appris comment aimer,
Comment donner sans rien attendre en retour.
Oui! Toi qui me l’as appris.
De tout ce que mon cœur renfermait,
De toute la tendresse qu’il possédait,
Quand dans la nuit profonde,
O ma muse, ma belle maîtresse,
Je venais en pleurant à chaude larmes,
Tomber dans tes bras nus
Te glisser un baiser très tendre.
Nos deux coeurs étaient confondus.
Hélas, mon coeur désormais tu l’as perdu.
Cet amour si doux,
Qui nous faisait vivre,
Était désormais mort dans nos cœurs.
Toi qui me l’as appris,
Tu ne t’en rappelles sûrement plus.

Innocentia Houessou

Photo Credit: Pinterest