Assis au bord de la jetée
Les yeux inondés de larmes
Les regards braqué vers l’étendue d’eau
A nos erreurs on a repensé au coeur
D’un silence gênant et agressif
Comme si c’était pour la dernière fois
On s’est regardé comme si
On avait plus rien à se dire.
Son regard était vide, le mien plein de regrets
Nous réalisâmes que ce silence était le fruit
De tous les non-dits, Ce qu’on aurait pu éviter.
Communication, attention, étreintes,
Que de choses que nous avons manquées
Alors qu’on se disait s’aimer si tendrement.
Nous le prenions en plein visage,
Le fruit amer de nos mauvaises Illusions.
Est-ce comme Ça qu’on s’aime en vrai ?

Paterne Freeman Shadowriter

Photo Credit: Pinterest