Dans ce bazar
Au milieu de nul part,
En compagnie de quelques clochards trainards,
Je prends du bon temps tout peinard
Avec ma bouteille de pinard,
Accompagné d’une soupe de calamar au lard.
Autour de moi, il y a même des goujats
Souvent attirés par des couguars
Flemmards, le genre avare
Qui cherche sans cesse les pétards.
Ils ignorent tous que je suis un polard veinard en cavale.
Hélas, à leurs yeux, je ne suis qu’un vantard fêtard
Le genre un peu soûlard
Qui se promène avec une fanfare
Dans les locaux de Poudlare,
Près de la prison d’Askabane
A la recherche de cette gare de Dakar
Où il n’y a que des cars sans phares
Souvent conduits par des chauffards.
Désolé les gars, c’est l’heure pour le départ
Il faut que je parte voir mon canard cagnard
Dans le but de mon épreuve de cagoulard.
Je ne suis pas un cambroussard tôlard dans un polar.
Le genre un peu toquard.
Pour moi, tout est un art
Même pour le pire des goguenards trouillards.
Sans oblitérer les pillards tartes.

Paterne Freeman Shadowriter, The Apprentice.

#MilleViesDansUneCaboche recueils de #Poèmes coming soon !
Facebook Page/ Paterne Freeman H. Shadowriter
Shadowritersite.wordpress.com
Copyright © 2019 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.