****

Cette sensation quand on les touche.

Quand dans votre bouche,

Leurs petits bouts s’exaltent à chaque légère

Morsure de vos dents.

Cette sombre envie de les sucer à en tirer tout le lait.

O Dieu les nibards !

De telles merveilles qui nous subjuguent chez les femmes.

J’en ai vus de plusieurs tailles, de toutes les formes.

Et pourtant, mes préférés restent ceux encore bien toniques.

Ceux dont les tétons vous fixent et vous invitent.

 

Ceci n’est pas un hymne à la perversité.

Ce n’est qu’un éloge inhabituel d’un constituant crucial

De la biologie féminine.

O nichons, bon Dieu les nichons !

Le cancer devrait s’attaquer à tout sauf à eux.

De telles merveilles, le créateur en était bien conscient.

Une paire il en a créée à chaque poitrine.

Il ne fait rien au hasard.

Il le savait.

Si j’aime si tant les nibards et que je suis créé à l’image de Dieu,

Allez-y savoir.

 

Paterne Freeman Shadowriter

Facebook Page/ Paterne Freeman H. Shadowriter

Shadowritersite.wordpress.com

Copyright © 2018 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.