****
Previously on ‘’Elle m’a mordu”…..
C’est ton nom d’utilisateur sur #Facebook ?
Ah non ! tu t’en doutes bien. Je ne peux pas faire ça. Je serais une proie bien trop facile.
Tu veux rire ? Toi qui a la tête d’une prédatrice qui se jette avec appétit sur sa proie ?
Non, tu comprends ce que je veux dire. C’est bien différent. Toi je te voulais depuis un bout de temps.
Depuis un bout de temps ?
******
**Now**
Les filles s’impatientaient. Notre discussion devenait trop longue à leur avis. Elles avaient bien raison. Ma faim venait de reprendre son concert. Mon estomac émettait des bruits bien bizarres. L’une des filles, #Aria, prénom que j’ai su plus tard me lança :
Alors toi, tu viens de passer une soirée exceptionnelle ma foi ! Diarus embrasser un mec avec autant de passion ! Je n’y crois toujours pas. Tu dois être d’une autre planète.
Elle ne savait pas à quel point elle avait raison sur ma planète. Je venais effectivement d’ailleurs. #Lol ! J’ai réussi à m’en convaincre depuis bien des années. Je lui répondis en souriant. La main gauche de Diarus dans la mienne.
Oh si tu savais ma belle, je viens de très loin. Très, très loin, ma parole !
Diarus me regardait, l’œil grand ouvert, elle était pleine d’admiration. Pour moi, elle restait toujours un mystère. La fille qui venait de m’embrasser dans la rue. Une parfaite inconnue. Je dois être fou. Craignos ! Comment j’ai pu laisser cela arriver ? Déborah, la plus élancée du groupe s’avança et prit Diarus par la main,
Assez jouer ma petite princesse. Descends de tes nuages. Il faut qu’on y aille. Les gars doivent nous attendre pour la fête. De toutes les façons tu revivras ton moment de folie via ma vidéo.
Les gars ? La fête ? Il fallait bien s’en douter. Elles étaient un peu trop bien habillées pour trainer dans les rues sombres la nuit. Je me surpris en train de faire une tête de jaloux. Bien bizarre. Cela ne me ressemble guère. Je laissai Diarus faire quelques pas avec ses amies avant de lui crier :
– On peut s’écrire ?
– Je me demandais si tu allais le souhaiter, dit-elle en se retournant.
Elle prit mon téléphone et y laissa son contact. #67.7.4… Elle l’enregistra elle-même en mettant « Ta Di ». Qu’elle est bien folle celle-là me dis-je avec un sourire bien bête. Désolé, je ne peux pas vous laisser le contact. Vous vous en doutiez bien. Elle m’embrassa deux secondes avant de courir rejoindre ses amies qui avançaient déjà. Je regardai le groupe de filles s’éloigner en papotant de plus belle. Elles étaient super excitées. Elles avaient de l’énergie ces filles. Je restai figé une trentaine de secondes avant de continuer mon chemin. La dame de ‘’#Kom zozo’’ va être en colère. Galère! Trop de pensées dans mon petit crâne. Mon estomac en faisait des bruits. Je voulais bien ma bouffetance ce soir-là mais je voulais encore plus Diarus, ma parfaite inconnue.
*****

A bientôt pour l’#Episode 5. J’espère que vous vous régalez bien. Laissez vos commentaires et suivez-moi pour la suite.
Je vous ai manqué ?
#Hihihihi
Par
Paterne Freeman Shadowriter

Facebook Page/ Paterne Freeman H. Shadowriter
Photo Credit: #Sahadia #Jordy #Hermine #Gloria

Copyright © 2018 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.