****
Previously……
Je l’embrassai aussi. C’était fou. J’avais oublié la douleur. J’embrassais une étrangère dans une rue sombre. Et pourtant je crevais la dalle. Craignos ! Bon sang, Il faut que je me reprenne. Elle était passionnée. Elle m’emportait dans sa folie. Elle savait faire des choses avec sa langue. J’ai eu du mal à la repousser. En fait je ne voulais pas du tout la repousser.

*Diarus*
Les trois spectatrices avaient la bouche ouverte. Elles ne s’y attendaient pas. Elles étaient aussi surprises que moi. . Elles se servaient de leurs téléphones pour immortaliser le moment. La nouvelle génération avec sa folie, tout doit être filmé. Craignos ! La scène était d’une romance aussi bien inattendue que folle. L’une d’elles lança, l’air ahuri :
Tu voulais le bécot là toi ? Non mais t’es folle #D.
Leur amie s’en cognait. Elle avait un appétit bien vorace. A mes yeux, c’était impossible. Je voulais qu’on me réveille. Je devais rêver. Trois minutes, elle ne voulait pas me laisser. Elle me faisait bander. J’ai dû mettre fin à une situation qui me plaisait bizarrement bien. Vous devez me prendre pour un pervers opportuniste. Oh, vous avez peut-être raison. Mais il n’y a pas un agenda pour ces choses.
Je pris sa tête dans mes deux mains en lui chuchotant :
Et si on arrêtait avant que cela ne devienne autre chose ?
Mais moi je ne veux pas arrêter. Dieu sait si je vais te revoir,
Me revoir ? non mais t’es bien grave toi, on ne se connait même pas. Tout ceci est bien irréel ma foi !
Irréel ? Revois bien ta définition mon cher. Tout ceci est bien réel !
Mais ?
Tu ne me connais peut-être pas, mais je te suis en ligne. Je lis tout. Je reste dans l’ombre pour ne pas me faire remarquer.
Tu restes dans l’ombre ! C’est quoi même ton prénom ?
Diarus, oui #Diarus.
Diarus ?
Mais pourquoi fais-tu cette tête ?
Bah, La première fois je l’entends. Bien joli cependant.
Une combinaison faite par mes parents.
C’est ton nom d’utilisateur sur #Facebook ?
Ah non ! tu t’en doutes bien. Je ne peux pas faire ça. Je serais une proie bien trop facile.
Tu veux rire ? Toi qui a la tête d’une prédatrice qui se jette avec appétit sur sa proie ?
Non, tu comprends ce que je veux dire. C’est bien différent. Toi je te voulais depuis un bout de temps.
Depuis un bout de temps ?

******

A demain pour l’#Episode 4. J’espère que vous vous régalez bien. Laissez vos commentaires et suivez-moi pour la suite.
Comment pensez-vous que ça va finir ?
#Hihihihi
Par
Paterne Freeman Shadowriter

Facebook Page/ Paterne Freeman H. Shadowriter
Photo Credit: #Sahadia #Jordy #Hermine #Gloria

Copyright © 2018 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.