****
***
Arrivé au même niveau que les jeunes fleurs en âge de folie, j’ai dû serrer ma gauche pour les laisser passer. Les quatre X.X ralentirent pour se chuchoter quelque chose. Je ne comprenais rien. Je ne voulais rien comprendre. Je voulais juste les dépasser. Seule ma bouffetance comptait. Je me devais de respecter le #pacte avec mon estomac. Il m’a fait une belle fleur jusque-là.
L’une d’entre elles me serra. D’un geste brusque, elle se jeta sur mon cou et me mordit. Bon sang, criai-je en la repoussant. Elles éclatèrent de rire. J’étais fou de rage.
Non, mais t’es tarée ou quoi ?lui lançai-je en colère.
Non, je suis la #vampire de ce soir, rétorqua-t-elle avant de rire de plus belle avec ses acolytes.
Non mais franchement, il y en a qui sont malades, leur criai-je. Toujours fou de rage.
C’est la nuit de la folie répondit la vampire de ce soir tout en s’avançant vers moi.
Je cherchai à m’écartai du groupe sans succès. Je reculai de quelques pas mais le mur de la maison à gauche faisait #barrière. J’étais coincé. Avec des #folles il faut le croire. Je ne peux crier. Je suis trop faible pour leur donner des coups. Et même si je le pouvais, on ne frappe pas les femmes. Surtout pas les belles #gonzesses en quête de sensation forte.
-Non mais je te connais-toi, dit-elle en s’avançant vers moi. Tu es l’écrivain de l’ombre. Celui qui écrit des choses. Oui des choses bien perverses parfois sur la toile.
Elle avançait toujours la bête. Sa gueule à nouveau ouverte.
-Si tu me mors encore une fois, je te brise la mâchoire avec mon portable, lui répondis-je en colère.
Ses amies étaient #fascinées par la scène. Apparemment elle allait plus loin que prévu par leur scénario.
-Non, tu ne me feras rien, dit-elle d’une voix qui vous fait bander. Elle semblait assez sûre d’elle. Elle se jeta sur moi et m’embrassa. J’étais surpris. Je l’embrassai aussi. C’était fou. J’avais oublié la douleur. J’embrassais une étrangère dans une rue sombre. Et pourtant je crevais la dalle. #Craignos ! Bon sang, Il faut que je me reprenne. Elle était passionnée. Elle m’emportait dans sa folie. Elle savait faire des choses avec sa langue. J’ai eu du mal à la repousser. En fait je ne voulais pas du tout la repousser.

******

A demain pour l’#Episode 3. J’espère que vous vous régalez bien. Laissez vos commentaires et suivez-moi pour la suite.
Comment pensez-vous que ça va finir ?
#Hihihihi
Par
Paterne Freeman Shadowriter

Facebook Page/ Paterne Freeman H. Shadowriter
Photo Credit: #Sahadia #Jordy #Hermine #Gloria

Copyright © 2018 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.