*****
S’il y a une personne au monde dont je suis vraiment sûr de l’amour qu’elle ressent pour moi, c’est bien sûr ma mère. Phrase clichée ! Tout le monde le dit me dira-t-on. Okay. Je me demande combien le vive en vrai. Combien savent ce que cela représente en vrai ? A part le buzz qui s’y cache comme on le dit, dites-moi ce que vous en savez.
Je suis comme certains potes le disent ‘’le roi de l’indifférence’’ mais je sais que ‘’j’aime ma mère’’. Si la célébration de la Sainte Valentin est vraiment dédiée au culte de l’amour, je crois que c’est à ma mère que je le voue. On se demande bien pourquoi. Mille et une raisons ma foi !
Quand vous rencontrez une femme, elle devient jalouse et possessive avec le temps et pense que vous lui appartenez de la tête au pied sous prétexte qu’elle vous aime. Elle hypothèque votre liberté au précieux nom de l’amour. Vous devenez tous les deux des esclaves émotionnels…
Et pourtant, l’amour, le vrai n’a pas pour but de vous rendre esclave. Il vous libère. Vous donne la chance d’être. Il vous encourage en tout et vous fait confiance. Monnaie rare de nos jours. Craignos !
Malgré tout ce que vous représentez pour elle, malgré vos écarts de conduite, vos actes d’irrévérence notoire, votre mère est la seule femme au monde qui arrive à vous laisser vivre avec une autre femme tout en sachant qu’elle reste votre premier amour.
Ce n’est pas pareil me dira-t-on. Moi je parle du sens du vrai amour rappelez-vous. Parce que la femme qui vous aime véritablement doit accepter qui vous êtes et vous prouver qu’elle tient à vous peu importe. Je ne demande à personne d’être l’esclave d’une relation.
Dans une relation #amoureuse, on s’attend à une rupture à n’importe quel moment. Si on ne fait pas un certain nombre de choses pour plaire à l’être qu’on croit aimer, il y a bien des chances que l’indifférence naisse ou qu’on vous traite de tous les noms.
Je vous jure, ce n’est pas pareil avec les #mères. Ma mère à moi est la seule personne au monde qui peut se lever tard la nuit et m’appeler juste parce qu’elle voulait entendre ma voix. Elle le fait si souvent mais à chaque fois, je ressens la #grandeur, la #beauté, la #pureté de son amour pour son fils comme si c’était pour la première fois.
Je ne connais pas une autre femme pour qui je compte si tant. Alors quand on me dit que le 14 Février est un jour dédié à l’amour, je vous dis, ce culte, je le voue à ma #mère. On dit que le vrai amour n’a pas de fin, je sais que jamais je ne vais rompre avec ma mère. L’idée me fait bien rire.
En chaque femme que je rencontre, une chose m’attire. Chez d’autres, plusieurs choses m’attirent, leur intelligence, leur beauté physique, leur ouverture d’esprit, leur rêve et bien d’autres. Je prends la décision de passer une partie de ma vie avec elles en me basant sur le résultat de l’étude de ses raisons. C’est bien pareil pour la femme.
Avec #maman, ce n’est pas pareil. Il n’y a pas de raison. C’est tout naturel. Si sain. Si fort.
En général, je respecte toutes les femmes et tous les hommes que je rencontre. J’aime l’humain dans sa grandeur mais je ne me permets pas de mentir à mes émotions en ce qui concerne la nature de cette relation qui lie deux êtres. L’amour comme on le conçoit.
Je sais que plusieurs personnes ne seront pas d’accord avec moi sur ce sujet. C’est bien là la beauté de la divergence des points de vue. N’oubliez pas, au moins 7,9milliards d’hommes sur terre. Alors, 7,9milliards de possibilités de points de vue. Comme Sherlock Holmes l’a dit dans #Elementary, les points de vue sont comme l’anus, tout le monde en a un. Hihihi, pour rire.
Je reviendrai pour approfondir certains points. C’est fait exprès.

Les égoïstes émotionnels, arrêtez !

Paterne Freeman Shadowriter
Copyright © 2018 Paterne Freeman H. Shadowriter All Rights Reserved.